Quentin-chateau-alumni2

L'AFTEC m'a apporté de nombreuses compétences qui m'ont permis d'être conseiller en gestion du patrimoine

Quentin Château, alumnus de l’école AFTEC de Rennes est venu présenter son parcours scolaire et son métier aux BTS Banque et Assurance. Titulaire d’un BAC ES, d’une Licence AES (administrative, économique et sociale), d’un BTS en communication et d’une Licence 2 en Arts appliqués, il sait que l’orientation n’est pas forcément chose facile pour tous. Aujourd’hui, dans le cadre du Carrefour de l'Orientation, il retrace son parcours et présente ses fonctions de conseiller en gestion du patrimoine pour aider les étudiants à trouver leur voie. 
 

Quel est ton parcours de formation ?

Après avoir effectué un BAC ES spécialité mathématiques, je me suis dirigé vers une licence administrative économique et sociale (AES). J’ai effectué un stage en banque pendant deux mois mais je me suis rendu compte que le monde de la finance ne me correspondait pas. J’ai alors décidé de prendre du temps pour moi et de réfléchir à ma réorientation. Aimant le relationnel et l’art, j’ai fait le choix d’entrer en BTS Communication à l’AFTEC. Grâce à celui-ci, j’ai pu découvrir le métier de communicant et j’ai eu la chance d’effectuer mon premier stage chez Radio Laser et le second chez Formalisa, un institut de formation. En parallèle, j’étais responsable événementiel au sein de l’association de l’école et je n’en garde que de bons souvenirs… Mais mon chemin de vie a pris une nouvelle tournure après la crise sanitaire : j’ai quitté le monde de la communication pour celui de la gestion du patrimoine. 

De la communication à la gestion du patrimoine

Lors de la pandémie, j’ai réalisé, grâce à un job alimentaire qui me permettait de subvenir à mes besoins, que je souhaitais devenir commercial. Il s’avère que cette révélation ne datait pas d’hier : pendant mes études de communication et mes diverses expériences, j’ai toujours aimé le relationnel, les challenges et la psychologie de la communication

L'AFTEC m'a apporté de nombreuses compétences qui m'ont permis d'intégrer Capfinances

Grâce à mes savoir-être et savoir-faire (assurance, communication orale, professionnalisme) développés au sein de l’école de commerce AFTEC de Rennes ainsi qu’à mes diverses expériences, j’ai été contacté par Capfinances.

Depuis le 13 septembre, j’ai intégré le cabinet en tant que conseiller en gestion du patrimoine en indépendant. J’ai suivi une formation intensive de quatre semaines pour apprendre le métier : deux semaines de formation techniques pour connaître les bases succession, retraite, fiscalité bancaire, produits financiers… et deux semaines de formation commerciale pour savoir me présenter, présenter le cabinet et planifier mes rendez-vous par exemple. A la fin de ces quatre semaines, j’ai passé des examens qui allaient déterminer si j’avais les compétences pour devenir conseiller en gestion du patrimoine. Même si cette formation est très complète, je pense qu'il aurait été plus simple pour moi d'assimiler un grand nombre d'informations si j'avais eu un BTS Banque ou Assurance en poche

Que fait un conseiller en gestion du patrimoine ? 

Mon rôle est de démarcher des clients pour leur faire connaître le cabinet et ce que nous pouvons leur apporter. Lors d’un premier rendez-vous, je fais connaissance avec le client et étudie sa situation, sa façon de penser, ses motivations afin de savoir comment répondre au mieux à ses attentes. Lors du deuxième rendez-vous, je vais visualiser les problèmes et présenter des solutions pertinentes et sur-mesure au client.
Le domaine d’intervention d’un conseiller en gestion du patrimoine est très vaste : transmission du patrimoine, prévoyance et protection de la famille, préparation à la retraite, fiscalité, crédit et rachat de crédit, enrichissement personnel. 
 

Quelles sont les qualités requises pour faire ce métier ? 

Pour faire ce métier il est primordial :

  • D'aimer conseiller les gens
  • D'être à l'aise à l'oral
  • D'être humble
  • D'être bienveillant

Qu'est-ce qui te plais le plus dans ton métier ?

Ce qui me plais le plus c’est le fait que je sois assez indépendant. Je gère moi-même mon planning, je mets en place les rencontres et je trouve que ce travail n’est pas du tout routinier. Je rencontre tout le temps des personnes différentes qui vont me partager leurs histoires et besoins et il me reviendra de faire le nécessaire pour solutionner le ou les problèmes. Je ne fais que prodiguer des conseils : si le client les suit tant mieux, sinon tant pis ! Dans tous les cas, c’est un vrai moment d’écoute et de partage que j’apprécie.

Quelles sont les difficultés que tu as pu rencontrer dans l'exercice de ton métier ?

Le fait de se lancer en tant qu’indépendant peut faire peur. Il faut créer son portefeuille client puisque la publicité n’est pas autorisée : il faut alors faire appel à son « premier cercle » (la famille, l’entourage) pour faire parler de son activité. La recommandation est vitale dans ce domaine ! Heureusement, au cabinet le travail se fait en binôme et c’est très rassurant. 

Comment imagines-tu ta vie dans 10 ans ?

J’espère que tout se passera aussi bien qu’actuellement et j’aimerais accompagner les nouveaux qui rejoindront le cabinet ! 

Un conseil pour nos étudiants ?

Si j’avais un conseil à donner aux étudiants ce serait de profiter du cadre et des professionnels pour tenter de nouvelles choses. Peut-être que la première fois elles ne fonctionneront pas comme vous le souhaitez mais il faut savoir que les erreurs mènent à l’expérience si celles-ci sont comprises.